Trimorp ?

Le trimorp est un jeu de morpion qui se joue à trois (d’où son nom).

La boîte

La toute première version de ce jeu est cachée dans une petite boîte énigmatique, la première de numerunique à être équipée d’une fermeture magnétique.

Le plateau de jeu

Le plateau de jeu ressemble à une grille d’aération mais si on l’observe plus attentivement, elle comporte précisément 81 trous et ce n’est pas par hasard. En effet ce nombre doit remplir les conditions suivantes :

  • être un multiple de 3 puisqu’il y a 3 joueurs et que chacun doit avoir le même nombre de pions,
  • être le carré d’un nombre entier (n) pour pouvoir être réparti en n lignes de n colonnes,
  • être suffisamment grand pour que la partie soit intéressante,
  • être suffisamment petit pour tenir dans la boîte prévue pour que le jeu soit facilement transportable.

Toutes ces conditions impliquent le nombre 81.

Les pions

Il y a donc 81 pions de 3 types différents, soit 27 pions par joueur. On les distingue par une couleur différente pour qu’ils soient facilement identifiables et par une forme différente pour qu’ils le soient aussi par un daltonien.

La règle

Elle est simple.

Chacun des joueurs choisit un type de pion différent selon une stratégie à convenir entre les 3 joueurs. En fait, la partie de trimorp commence dès cette étape préliminaire.

Celui qui a choisi les carrés blancs joue le premier, suivi par celui qui a choisi les ronds gris et enfin celui qui a du prendre les hexagones noirs.

Chaque joueur met chacun à son tour un de ses pions dans un trou (libre) de son choix.

Le premier joueur qui aligne 5 de ses pions dans l’une des 4 directions (horizontale, verticale, diagonale ou l’autre diagonale) a gagné.

Il est bien entendu tout à fait autorisé de parler pendant la partie, c’est même nécessaire (et recommandé) notamment pour négocier des alliances (éphémères) entre joueurs, surtout contre celui qui pourrait gagner sinon.

Si tous les trous sont remplis sans qu’aucun joueur ait réussi à aligner 5 pions, le vainqueur est par ordre de préférence, celui qui a :

  1. le plus de séries de 4 pions alignés,
  2. (si les 3 joueurs sont ex-aequo selon la règle 1) le plus de séries de 3 pions alignés,
  3. (si les 3 joueurs sont ex-aequo selon la règle 1 et 2) le plus de séries de 2 pions alignés,
  4. (si les 3 joueurs sont ex-aequo selon la règle 1, 2 et 3) ouvert la boîte du jeu en premier.

Il est raisonablement prévu que le recours à l’application de la dernière règle soit exceptionnel, d’autant que le décompte précis des séries d’alignement de 4, 3 ou 2 pions doit être particulièrement fastidieux !

Un exemple

Dans la photo de fin de partie suivante, c’est le joueur noir qui a gagné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *