Un tiroir à épices

Ce projet là a mobilisé tout un arsenal de moyens.

Pour les parties en bois :

  • dégauchisseuse
  • raboteuse
  • scie circulaire sur table
  • fraiseuse numérique

Pour les parties métalliques :

  • cisaille électro-mécanique
  • découpe à jet d’eau
  • plieuse
  • cabine de sablage
  • cabine de peinture époxy
  • four

Pour l’intérieur :

  • découpe laser
  • imprimante UV

Parmi ces machines, accessibles au TechShop de Lille,  seules la dégauchisseuse, la cisaille, la plieuse et la cabine de sablage ne sont pas numériques !

Une demande avec deux consignes simples

Ce n’était pourtant pas l’objectif d’utiliser un maximum de machines mais c’est une conséquence des contraintes induites par la demande. Celle-ci était simple (en apparence), avec seulement deux consignes :

  1. mettre les épices à l’abri de la lumière dans ce coin là :
  2. utiliser l’exceptionnel plateau de bois massif en bois serpent :
    avant dégauchissage :

    et après :
    .

Cette demande à deux consignes est un excellent exemple de l’étape « inspiration » décrite dans le processus de commande : ce à quoi on veut aboutir.

La deuxième consigne est facile à satisfaire.  La première l’est beaucoup moins et c’est elle qui va entraîner le recours à de nombreux matériaux et donc la mise en œuvre de multiples techniques sur de nombreuses machines.

La forme globale du tiroir et sa position dans l’emplacement voulu était facile à inventer, autour de coulisses de tiroir classiques, elles seules achetées toutes faites.

Deux contraintes mécaniques complexes

Prévenir la déformation du bloc tiroir

Les tiroirs à épices existent déjà dans le commerce industriel mais la particularité de celui-là est d’être suspendu sur un seul coté du tiroir ; ce qui créé des contraintes asymétriques avec un risque de gauchissement qui bloquerait l’ouverture du tiroir.

D’où le recours à des renforts métalliques, usinés avec précision par une découpe numérique. On aperçoit l’un de ses renfort sur les bords du cadre lorsque le tiroir est ouvert :

Mais il y en a aussi dans les cadres et entre la face avant et le fond mobile du tiroir.

Permettre une fermeture sans faille

En effet,  indépendamment du maintien de la structure du corps du meuble, il faut contrôler la parfaite orthogonalité de la façade avant par rapport au fond du tiroir pour une fermeture sans bâillement.

Assurer une fixation stable

La fixation du tiroir à l’emplacement voulu nécessitait une stratégie particulière du fait de l’accessibilité limitée et du décalage à faire pour passer à coté de la plainte d’angle sur le coin du mur.

La solution choisie est un cadre en bois, léger et facile à fixer au mur indépendamment et disposant de 3 écrous saillants sur lesquels vient se fixer le tiroir par l’intermédiaire des renforts métalliques du corps du tiroir.

Création et usinage des structures métalliques

Bien entendu, tous ces renforts métalliques ne sont pas disponibles en magasin. Ils ont donc été tout spécialement découpés dans une tôle en acier par une découpe à jet d’eau contrôlée par ordinateur, puis ensuite classiquement sablés et laqués pour une finition aussi parfaite que celle des coulisses du tiroir.

Les renforts qui assurent l’orthogonalité de la face avant du tiroir par rapport au fond ont en plus été pliés à 90º, avant d’être sablés.

L’avantage de cette fabrication numérique des renforts et de disposer des dimensions exactes pour fraiser précisément les encoches dans lesquelles elles s’inscrivent dans le bois.

Fabrication des étagères intérieures

Le fond mobile du tiroir, le dessous et le dessus du corps ont aussi été évidés par un fraisage numérique pour alléger le poids de l’ensemble. La même démarche de recherche de légèreté a été appliquée pour la conception et la fabrication des étagères intérieures.

Cette structure interne est découpée au laser dans un  plastic transparent (polyméthacrylate de méthyle). Une photo d’un marché aux épices de Porto est imprimée sur son fond avant l’assemblage.

Un meuble exceptionnel

Le résultat est parfaitement fonctionnel mais surtout exceptionnel, autant par la planche de bois massif aux motifs improbables que par sa réalisation sans équivalent commercial.

L’ensemble représente une belle illustration de la capacité de numerunique à appliquer les bénéfices d’un traitement numérique dans un large éventail de domaines et moyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *